9 mai 1945 – Armée rouge

Drapeaux des régiments allemands vaincus par l'Armée rouge
Drapeaux des régiments allemands vaincus par l’Armée rouge

Hier la France célébrait les héros qui ont contribué à sa libération et à la fin de la 2e guerre mondiale (septembre 1939 – mai 1945). La Russie célèbre elle la fin de la grande guerre patriotique (juin 1941 – mai 1945) le 9 mai.

De septembre 1939 à juin 1941, Soviétiques et Allemands sont liés par un traité de non-agression et ne se considèrent pas comme ennemis. En juin 1941, les Allemands lancent l’opération Barbarossa et les Soviétiques entrent en guerre contre l’Allemagne.

La date du 9 mai tient au fuseau horaire, en effet, si la capitulation allemande est signée une première fois à Reims le 7 mai 1945, elle est sous l’impulsion de Staline résignée le lendemain à Berlin à 23h01. Cette heure rapportée à celle de Moscou correspond au 9 mai.

En ce 9 mai 2020, Musique-militaire.fr vous propose d’écouter comment l’Armée rouge a chanté sa victoire sur l’Allemagne.

Vinyle des chœurs de l'Armée rouge

La guerre sacrée :

Vassia-Vassiliok :

Les soldats de la garde à la rencontre du printemps de Berlin :

Chanson de l’armée soviétique :

Défilé des emblèmes de l'Armée rouge Défilé du Normandie Niemen
Défilé des emblèmes de l’Armée Rouge et défilé du Normandie Niemen à Moscou le 9 mai 2010

Sites internet :
Les chœurs de l’Armée rouge sur wikipedia
Site officiel des Chœurs de l’Armée rouge

8 mai 1945 – Rhin et Danube

La 1e DFL (Division Française Libre) dans le massif de l'Authion
La 1e division française libre (1e DFL) dans le massif de l’Authion – mars 1945

Cette année, les cérémonies de commémoration du 8 mai 1945, date de la victoire sur l’Allemagne, prennent une tournure bien différente du fait de la maladie liée au coronavirus.

Aussi, sans les habituelles hommages des différentes formations musicales des armées, Musique-militaire.fr vous propose de suivre en vidéo l’épopée les anciens de Rhin et Danube. Nous devons une reconnaissance sans faille à ces combattants de la 1e Armée dont le courage et la volonté a permis l’anéantissement de l’ennemi allemand et de ses alliés.

La vidéo ci-dessous a été construite à partir d’un disque 45 tours* destiné aux enfants. Cet enregistrement associe chants, musique et histoire militaire et retrace l’épopée des unités placées sous le commandement du Général de Lattre de Tassigny.


 

Parmi les unités de Rhin et Danube on compte la légendaire 2e division blindée (2e DB) du Général Leclerc dont vous pouvez retrouvé le chant ici et la 1e DFL dont voici quelques marches

El Alamein Tunis:

Marche du bataillon de marche n°2 (BM II)

Toulon :

Insigne de Rhin et DanubeInsigne de la 1e DFL

*Le vinyle considéré est l’œuvre de l’association Rhin et Danube (dissoute depuis plus de 15 ans). Il a été publié en supplément d’un magazine produit par cette association, il y a plus de 50 ans. Devant ce constat, Musique-militaire.fr s’est autorisé sa diffusion sous la forme de cette vidéo. Si malgré ces éléments, cette diffusion de bonne foi constituait un préjudice à une personne physique ou morale qui se manifesterait auprès de l’administrateur du site, Musique-militaire.fr la retirerait dans les plus brefs délais.

Sites internet :
Rhin et Danube sur wikipedia
La 1e DFL sur wikipedia
Site voué au souvenir de Rhin et Danube , une réalisation très documentée de l’association départementale Rhin et Danube des anciens de la 1e Armée française

Le 41e RI et la musique

Insignes successifs du 41e RI

Quand on évoque la cornemuse et le militaire, on pense de suite au Bagad de Lann Bihoué (dont vous pouvez retrouver un enregistrement ici). Pourtant cette formation n’a pas toujours eu l’exclusivité des sonneurs militaires. En effet, de 1966 à 1999, l’armée de terre disposait à travers le 41e régiment d’infanterie (41e RI) du bagad de la Lande d’Ouée. Fort d’une petite quarantaine de bagadou, il accompagnait au son des cornemuses les cérémonies militaires, patriotiques mais aussi locales et festives auxquelles était associé le 41e RI. Il faisait ainsi perdurer l’héritage des sonneurs qui accompagnèrent les poilus des régiments de Bretagne durant la grande guerre.

Affiche de recrutement du 41e RI   Sonneur du 41e RI

La professionnalisation et la fin du service national scelleront le destin du bagad de la Lande d’Ouée. Celui-ci comme son régiment de tutelle seront dissous à la fin des années 1990.

Le 10 décembre 2018, les traditions, le nom et le drapeau du 41e RI ont été confiés au groupement de recrutement et de sélection du Nord-Ouest (GRS NO – 41e RI). Chaque jeune de Bretagne (mais aussi de Normandie, des Pays de Loire ou du Centre) volontaire pour rejoindre l’armée de terre passe donc au moins quelques jours de sa carrière de soldat professionnel au 41e RI.

C’est dans le cadre de cette spécificité qu’il a apporté son expertise lors de la décontamination de l’Assemblée nationale et du Sénat. Ces militaires sont aussi sur le Dixmude et apporteront leurs savoir-faire aux Antilles et en Guyane très bientôt.

La recréation du bagad n’est pas à l’ordre du jour, mais les enregistrements suivants donneront sa part d’immortalité à cette exceptionnelle formation musicale militaire et bretonne.

Marche de la Lande d’Ouée:

Marche de Rennes :

Marche funèbre :

Vinyle du 2e RD - Trompettes en Alsace

Le 41e RI avait aussi une fanfare plus proche des standards instrumentaux des formations musicales de l’armée de terre. Voici une de leurs interprétations.

Marche du 41e RI :

Sites internet :
Le 41e RI sur wikipedia
Le bagad de la Lande d’Ouée – 41e RI sur wikipedia
Le 41e RI dans le Télégramme ici et

Vous pouvez retrouver les chants de l’infanterie sur le site : ici