Archive pour Formations actuelles

Le 41e RI et la musique

Insignes successifs du 41e RI

Quand on évoque la cornemuse et le militaire, on pense de suite au Bagad de Lann Bihoué (dont vous pouvez retrouver un enregistrement ici). Pourtant cette formation n’a pas toujours eu l’exclusivité des sonneurs militaires. En effet, de 1966 à 1999, l’armée de terre disposait à travers le 41e régiment d’infanterie (41e RI) du bagad de la Lande d’Ouée. Fort d’une petite quarantaine de bagadou, il accompagnait au son des cornemuses les cérémonies militaires, patriotiques mais aussi locales et festives auxquelles était associé le 41e RI. Il faisait ainsi perdurer l’héritage des sonneurs qui accompagnèrent les poilus des régiments de Bretagne durant la grande guerre.

Affiche de recrutement du 41e RI   Sonneur du 41e RI

La professionnalisation et la fin du service national scelleront le destin du bagad de la Lande d’Ouée. Celui-ci comme son régiment de tutelle seront dissous à la fin des années 1990.

Le 10 décembre 2018, les traditions, le nom et le drapeau du 41e RI ont été confiés au groupement de recrutement et de sélection du Nord-Ouest (GRS NO – 41e RI). Chaque jeune de Bretagne (mais aussi de Normandie, des Pays de Loire ou du Centre) volontaire pour rejoindre l’armée de terre passe donc au moins quelques jours de sa carrière de soldat professionnel au 41e RI.

C’est dans le cadre de cette spécificité qu’il a apporté son expertise lors de la décontamination de l’Assemblée nationale et du Sénat. Ces militaires sont aussi sur le Dixmude et apporteront leurs savoir-faire aux Antilles et en Guyane très bientôt.

La recréation du bagad n’est pas à l’ordre du jour, mais les enregistrements suivants donneront sa part d’immortalité à cette exceptionnelle formation musicale militaire et bretonne.

Marche de la Lande d’Ouée:

Marche de Rennes :

Marche funèbre :

Vinyle du 2e RD - Trompettes en Alsace

Le 41e RI avait aussi une fanfare plus proche des standards instrumentaux des formations musicales de l’armée de terre. Voici une de leurs interprétations.

Marche du 41e RI :

Sites internet :
Le 41e RI sur wikipedia
Le bagad de la Lande d’Ouée – 41e RI sur wikipedia
Le 41e RI dans le Télégramme ici et

Vous pouvez retrouver les chants de l’infanterie sur le site : ici

Le 2e régiment de dragons

Dragons du 2e RD NRBC dans leurs missions actuelles

En ces temps de maladie, comme en temps de guerre, les arméees vont au secours de la Nation. L’opération Sentinelle conduit la lutte contre le terrorisme et l’opération Résilience celle contre le virus. Parmi les unités de l’armée de terre engagées dans ce combat biologique, il en est une toute spécifique le 2e régiment de dragons – nucléaire radiologique bactériologique et chimique (2e RD – NRBC).

Dragon du 2e RD lors des campagnes de la Grande Armée   Insigne du 2e RD

Régiment dont l’origine remonte à 1635, Condé Cavalerie puis Condé Dragon, du nom de son créateur le Prince de Condé, a suivi la marche de l’histoire militaire de la France. Il est engagé dans les campagnes de l’ancien régime, de la Révolution, prend sa part dans les victoires de Napoléon, résiste aux Allemands lors des deux guerres mondiales et est engagé en Afrique française du Nord. Aujourd’hui, il est de toutes les opérations extérieures de la France.

En 1997, il est équipé de chars Leclerc puis quitte les chars lourds en 2005 pour devenir l’unique régiment de l’armée de terre de défense NRBC.

C’est dans le cadre de cette spécificité qu’il a apporté son expertise lors de la décontamination de l’Assemblée nationale et du Sénat. Ces militaires sont aussi sur le Dixmude et apporteront leurs savoir-faire aux Antilles et en Guyane très bientôt.

Avant qu’elle ne soit dissoute, ce régiment de cavalerie possedait une fanfare dont voici quelques extraits.

La Montaudoin :

Les 30 Tonnes :

Saumur :

Les interprétations de ces morceaux sont ici conjointement exécutées avec la fanfare des sapeurs pompiers de Schleithal, formation du Bas-Rhin où le 2e RD tenait garnison.

Vinyle du 2e RD - Trompettes en Alsace

Bonne écoute et pensez à leur réserver une part de vos applaudissements à 20h.

Sites internet :
Le 2e RD sur le site du Ministère des armées
Article de L’Opinion sur la décontamination du Parlement
Article de Ouest France sur l’action du 2e RD dans la lutte contre le covid19/coronavirus
Article de 20 minutes à propos du 2e RD sur le Dixmude
Le 2e RD sur wikipedia
Vous pouvez retrouver le chant du 2e RD sur le site : ici

Fanfare de l’Ecole d’Artillerie de Draguignan

A l’origine de l’artillerie, on trouve François 1er qui donna à cette arme ses premiers statuts par les “déclarations de Saint Germain-en-Laye” de 1536 et 1538. Depuis l’artillerie n’a cessé d’évoluer et Draguignan est devenu la capitale française de l’artillerie en accueillant l’école de spécialisation de cette arme et sa fanfare depuis 1983.

Fanfare de l'Ecole d'Artillerie

Fanfare de l'Ecole d'Artillerie
La fanfare de l’École d’artillerie est garante de l’image de l’école et du prestige de l’arme. Elle est également dépositaire des traditions de l’artillerie à cheval du second Empire. En effet la fanfare de l’École d’application de l’artillerie porte l’uniforme de trompettes de l’artillerie à cheval de la Garde impériale du second Empire.

Composition de la fanfare :

La fanfare compte un sous- officier et 17 engagés volontaires de l’armée de Terre, dont deux réservistes et deux femmes. C’est une fanfare de cavalerie.

Instruments présents dans la fanfare :Fanfare de l'Ecole  d'Artillerie

– Caisses claires
– Grosse caisse
– Cymbales
– Trompettes de cavalerie
– Soubassophones
– Clairons
– Trompettes basses
– Clairons basses

Trompettes majors successifs :

– Trompette major Lebras
– Trompette major Cavare
– Trompette major Cappelletto
– Adjudant-chef Jean-Marie Pichon
– Trompette-Major Adjudant-chef Thierry BERGEOT (à ce jour)

Sites internet :
Site de la fanfare de l’École d’artillerie
Page officiel de la fanfare de l’École d’artillerie sur le site defense.gouv.fr
Sur Musique-militaire.fr :
Chants de l’artillerie