Archive de mots clefs pour Bagadoù

Bagad en Méditerranée

Bagad du groupes des écoles de Saint-Mandrier
Bagad du groupes des écoles de Saint-Mandrier

Parmi les multiples formations musicales militaires, on retrouve quelques bagads. Celui de Lann-Bihoué et celui de la Lande d’Ouée ont déjà été évoqués sur ce blog. Aujourd’hui, écoutons le bagad du groupe des écoles de mécaniciens (GEM) de Saint-Mandrier.

Entre 1963 et 1986, les mécaniciens de la marine ont été formés par le GEM. Cette formation disposait d’un bagad. Ce bagad trouve son origine en 1957 et était attaché à ce qui s’appelait alors l’école des apprentis mécaniciens de la flotte. Les élèves d’origine bretonne exilés pour leur formation dans le Sud de la France ont par nostalgie créé ce bagad dont vous pouvez écoutez un des morceaux :

Mélodies et marche de Rennes :

Disque Bagad du GEM

Le groupe des écoles de mécaniciens de Saint-Mandrier est aujourd’hui dissous. Le drapeau de l’école des apprentis mécaniciens de la flotte, remis au GEM le 25 janvier 1985, est aujourd’hui confié au pôle écoles Méditerranée (PEM). Cette unité regroupe plusieurs écoles de formation de la marine nationale. Le bagad du GEM a lui aussi des héritiers à travers le bagad du PEM.

Sites internet :
Les écoles de mécaniciens de la marine nationale sur wikipedia
Le Pôle école Méditerranée sur defense.gouv.fr
Page Facebook du Bagad de Saint-Mandrier
Chants de marins

Le 41e RI et la musique

Insignes successifs du 41e RI

Quand on évoque la cornemuse et le militaire, on pense de suite au Bagad de Lann Bihoué (dont vous pouvez retrouver un enregistrement ici). Pourtant cette formation n’a pas toujours eu l’exclusivité des sonneurs militaires. En effet, de 1966 à 1999, l’armée de terre disposait à travers le 41e régiment d’infanterie (41e RI) du bagad de la Lande d’Ouée. Fort d’une petite quarantaine de bagadou, il accompagnait au son des cornemuses les cérémonies militaires, patriotiques mais aussi locales et festives auxquelles était associé le 41e RI. Il faisait ainsi perdurer l’héritage des sonneurs qui accompagnèrent les poilus des régiments de Bretagne durant la grande guerre.

Affiche de recrutement du 41e RI   Sonneur du 41e RI

La professionnalisation et la fin du service national scelleront le destin du bagad de la Lande d’Ouée. Celui-ci comme son régiment de tutelle seront dissous à la fin des années 1990.

Le 10 décembre 2018, les traditions, le nom et le drapeau du 41e RI ont été confiés au groupement de recrutement et de sélection du Nord-Ouest (GRS NO – 41e RI). Chaque jeune de Bretagne (mais aussi de Normandie, des Pays de Loire ou du Centre) volontaire pour rejoindre l’armée de terre passe donc au moins quelques jours de sa carrière de soldat professionnel au 41e RI.

C’est dans le cadre de cette spécificité qu’il a apporté son expertise lors de la décontamination de l’Assemblée nationale et du Sénat. Ces militaires sont aussi sur le Dixmude et apporteront leurs savoir-faire aux Antilles et en Guyane très bientôt.

La recréation du bagad n’est pas à l’ordre du jour, mais les enregistrements suivants donneront sa part d’immortalité à cette exceptionnelle formation musicale militaire et bretonne.

Marche de la Lande d’Ouée:

Marche de Rennes :

Marche funèbre :

Vinyle du 2e RD - Trompettes en Alsace

Le 41e RI avait aussi une fanfare plus proche des standards instrumentaux des formations musicales de l’armée de terre. Voici une de leurs interprétations.

Marche du 41e RI :

Sites internet :
Le 41e RI sur wikipedia
Le bagad de la Lande d’Ouée – 41e RI sur wikipedia
Le 41e RI dans le Télégramme ici et

Vous pouvez retrouver les chants de l’infanterie sur le site : ici

Et les matafs !

Jusqu’à présent tous les articles ont mis en avant des formations de l’Armée de Terre. Il est temps de parler un peu de notre Marine nationale. La formation musicale militaire la plus connu chez les marins est sans doute le Bagad de Lann Bihoué

Bagad de Lann-Bihoué

C’est en 1952, que quelques marins, accomplissant leur service national à la BAN (Base de l’Aéronautique Navale) de Lann-Bihoué, se retrouvent pour sonner ensemble. Le Bagad est né ! Les contingents suivants reprendront le flambeau. Et l’évolution du Bagad de Lann-Bihoué suivra de très près celle des bagads civils. Le Bagad de Lann-Bihoué sera dès lors un ambassadeur de la musique folklorique bretonne. Depuis la professionalisation des armées, chaque sonneur ou batteur est recruté pour quatre ans. La sélection prend en compte les compétences musicales déjà acquises. Les instruments joués par les trente-cinq sonneurs sont la cornemuse écossaise et la bombarde (typiquement bretonne). Le bagad dispose aussi d’un ensemble batterie-percussion. Preuve du lien inaliénable qu’il existe entre la musique militaire et la nation, le Bagad ouvre tous les ans le festival interceltique de Lorient. Il montre ainsi la Marine Nationale par l’uniforme et par la musique à un public très large. Plus anecdotique, Il a participé à l’élaboration du dernier album de la chanteuse Nolwenn Leroy qui leur a même consacré une chanson. (vous pouvez l’écouter ici)

Commandant Graignic :

Bagad de Lann-Bihoué

Le Bagad de Lann-Bihoué n’est pas la seule formation musicale de la Marine nationale. Il existe aussi la Musique des Équipages de la Flotte de Toulon (MEF Toulon) et la Musique des Équipages de la Flotte de Brest (MEF Brest). Ces formations ont un répertoire un peu plus “martiale”. La preuve en musique :

Cherbourg (MEF Toulon) :

Fanfare et pompons rouges

Pour en savoir plus sur les formations musicales militaires de la Marine nationale : visitez la page du site officiel de la Marine nationale qui leur est consacré : lien

Les sites non-officiels :
site non officiel de la Musique des Équipages de la Flotte de Toulon
site non officiel de la Musique des Équipages de la Flotte de Brest
Page Myspace du Bagad de Lann-Bihoué

Pour revenir aux terriens … le 41ème RI (41ème Régiment d’Infanterie) était la seule formation de l’Armée de Terre a disposé d’un Bagad.

[En vue d’écrire un article complet sur cette formation, je recherche activement photos et enregistrements du Bagad du 41ème RI … Si vous en détenez, envoyez moi un mail.]